Coléus : 7 astuces pour en prendre soin

Par Christophe, 10 juillet, 2022
Soin du coleus : la beauté tropicale

Le coléus est l'une des plantes intérieures les plus populaires et les plus reconnaissantes qui soient. Les soins à leur apporter sont vraiment accessibles même pour les mains les plus inexpérimentées.

C'est donc une des raisons pour lesquelles elle fait partie des plantes essentielles. La plus grande attraction du coléus réside dans son feuillage singulier, tant par son design que par ses couleurs.

En effet, sa variété de tons nous fait profiter d'une très large gamme qui oscille entre le vert, le fuchsia et le noir.

Découvrons donc dans cet article le soin du coléus. Une plante capable de décorer n'importe quel espace avec sa simple présence.

7 astuces pour prendre soin de son coléus et pour en profiter

Comme sa couleur ne nous permet pas de le reconnaître au premier abord, d'autres détails nous aident à l'identifier. Tout d'abord, ses belles feuilles veloutées sont l'une de ses caractéristiques particulières. En outre, elles se distinguent par le fait qu'elles sont panachées. Un terme qui fait référence au fait que cette partie de la plante présente différentes nuances de couleur. Le peu de soins que nécessite le coléus l'emporte de loin sur sa beauté. Le coléus est une délicieuse plante tropicale originaire d'Asie du Sud-Est, qui peut atteindre jusqu'à un demi-mètre de hauteur si elle est cultivée dans des pots et si l'on en prend soin.

1. Donnez-lui une bonne lumière, indispensable à son bien-être et à sa beauté

Comme il s'agit d'une plante tropicale, on pourrait se tromper en pensant qu'elle a besoin d'une lumière directe.

Le coléus a besoin d'une très bonne lumière, mais toujours indirecte. Et cela n'est pas négociable : tant la santé de la plante que la couleur de ses feuilles dépendent en grande partie de la quantité de lumière qu'elle reçoit. Un excès ou un manque de lumière peut avoir de graves conséquences pour notre coléus. Si nous l'exposons directement au soleil, ses feuilles brûlent. S'il est placé dans une pièce faiblement éclairée, ses feuilles perdent de leur couleur et de leur intensité jusqu'à les faire tomber.

2. Trouver le bon emplacement

On pourrait penser que le coléus peut être placé n'importe où, mais ce n'est pas le cas. Nous parlons ici d'une plante extrêmement sensible, qui devrait donc éviter d'être exposée aux courants d'air, tant naturels qu'artificiels, typiques des climatiseurs. Mais attention : car la chaleur est tout aussi nocive que le froid pour notre coléus. Donc, si nous décidons de placer notre plante près de la fenêtre - un endroit idéal pour cela -, faites attention au radiateur qui pourrait lui être fatal.

3. Arrosez correctement

Nous arrivons maintenant au point des soins qu'il faut surveiller de près. En effet, même si l'on pense que, parce qu'elle est tropicale, elle a besoin de beaucoup d'eau, ce n'est pas le cas : il faut que le substrat soit toujours légèrement humide. Pendant les mois d'hiver, l'idéal est de réduire le schéma d'arrosage. En revanche, il faut l'augmenter pendant les mois d'été. En raison de sa composition, un substrat acide est avantageux pour le coléus. Veillez à ne pas inonder vos coléus. Si vous le faites, vous risquez de faire pourrir les racines. Pour cette raison, et outre le choix d'un substrat qui favorise l'écoulement de l'eau et qui est riche en matières organiques, il est essentiel de faire le bon choix entre les différents types de pots. L'idéal étant un pot en terre cuite classique.

4. Offrir une bonne humidité, cruciale pendant les mois froids

Pendant les mois froids et comme le coléus est cultivé à l'intérieur, il est important qu'il ait un bon degré d'humidité. Ce n'est qu'ainsi que ses feuilles peuvent être hydratées et donc conserver leur couleur.

5. Fertiliser régulièrement et au bon moment

Le coléus est exigeant en ce qui concerne les nutriments. Bien qu'il n'ait pas besoin d'un substrat riche, il doit être alimenté régulièrement en nutriments. Une dose régulière de compost pendant les mois de beau temps favorisera la croissance de notre coléus. Pour favoriser à la fois sa croissance et la vigueur de ses couleurs, il est indispensable d'appliquer un engrais liquide sous forme d'arrosage toutes les deux semaines pendant les mois de printemps et d'été.

6. Tailler une fois par an : moteur de son développement

L'automne est la période idéale pour effectuer cette tâche. En élaguant, on peut facilement donner à l'arbre son remarquable feuillage. Le mieux est de pincer les feuilles que l'on voit hérissées et qui mesurent au moins 15 à 20 centimètres de long. Et d'ailleurs : lorsque le coléus fleurit, vous pouvez enlever les fleurs. Elles n'ont pas une grande valeur esthétique et nuisent à la vigueur de la plante.

7. Contrôler les parasites, le dernier des soins du coléus

Même si nous cultivons des plantes à l'intérieur, nous devons savoir que cela ne les met pas à l'abri des attaques de parasites. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue un détail : Dans de nombreux cas, le meilleur moyen d'éliminer les nuisibles du jardin ou de la maison est de prévenir leur apparition. Une chose qui, dans de nombreux cas, est entre nos mains. Stopper l'avancée des nuisibles est essentiel pour le bien-être des coléus. Il suffit de savoir que deux des ennemis naturels du coléus sont l'araignée rouge et les pucerons. Ils apparaissent lorsque l'environnement est trop sec. Si nous constatons leur présence dans notre plante, nous devons les arrêter le plus rapidement possible avec un insecticide.

Quelle exposition pour les coléus ?

Les Coléus ont besoin d'un emplacement très lumineux, mais pas en plein soleil. En cas d'entretien avec des conditions de lumière insuffisantes, le Coléus perd la coloration vive de son feuillage coloré, la plante pousse de manière éparse et se rabougrit. Un soleil de midi intense et chaud endommage rapidement les feuilles délicates.

Pourquoi le coléus perd ses feuilles ?

Le froid entraîne d'abord une perte de couleur des feuilles. Si les feuilles du coléus ne sont plus colorées, la plante n'est probablement pas maintenue à une exposition et/ou une température correcte. La température idéale pour cette plante est d'environ 20 °C. Les températures basses ou l'excès d'eau sont souvent à l'origine de la chute des feuilles du Coléus.

Quand tailler le coléus ?

Le coléus n'a pas besoin d'être taillé en tant que tel, il suffit de couper les extrémités des branches et les tiges florales ; cet étêtage fera que le coléus produira de nouvelles branches, et de cette façon la plante aura un aspect plus compact et sera plus luxuriante. Les parties sèches et endommagées doivent également être retirées.

Quand rempoter un coléus ?

Les jeunes Coléus doivent être rempotés lorsqu'ils ont besoin de plus de place. Comme le Coléus a besoin de suffisamment d'espace pour le développement de ses racines, il est préférable d'opter pour des pots un peu plus grands.

Prendre soin de son coléus : Explications en vidéo

Noter cet article